Le top 15 des créatures marines préférées de Sea Spirit !

1. Saupe (Sarpa salpa)

Famille: Sparidés Classe Actinoptérygiens
Autres noms courants : daurade rayée, daurade jaune, poisson catalan

La saupe fait partie de la famille des sparidés. Ce poisson peut être facilement reconnaissable grâce à ses jolies lignes dorées scintillants sous l’eau. Il peut se trouver jusqu’à 70m mais il est plus facilement réparable dans des eaux peu profondes. Ce poisson est très commun en Méditerranée à cause du terrain rocheux et des nombreuses prairie d’algues qui lui conviennent parfaitement.
Il peut grandir jusqu’à 45 cm; la femelle est toujours plus grande que le mal. Il possède des dents qui lui permettent d’arracher la végétation des rochers et de grignoter à son aise à travers le paysage ! Il peut voyager aussi bien seul qu’en banc. Ce poisson peut provoquer des hallucination si consommé. Il n’est pas encore certain si les toxines sont produites par le poisson lui-même ou par les algues qu’il a l’habitude de manger.

2. Serran-Ecriture (Serranus Scriba)

Famille: Serranidés Classe Actinoptérygiens
Autres noms courants: Perche de mer

Le serran-écriture appartient à la classe des poissons à nageoires rayonnées. C’est un bar commun de la sous-famille des serranidés. Il peut se reconnaitre grâce à sa tache bleue au milieu de son ventre. Sa robe est assez caractéristique, avec des bandes verticales foncées, ainsi que des lignes bleues et rouges sur sa tête. Sa nageoire caudale est jaune pale. La plupart mesurent 25 cm, les plus gros pouvant aller jusqu’à 36 cm. Ce poisson se rencontre souvent sur des fonds rocheux et parmi les prairies de posidonies à des profondeurs allant de 5 à 30 mètres ; ces dernières ne manquent pas autour de Isola Bella ! Ce poisson est un hermaphrodite synchrone : chaque individu possède à la fois les gonades féminins et masculins, ils sont donc capable de s’auto-fertiliser.

3. Mérou brun (Epinephelus marginatus)

Famille: Serranidés Classe Actinoptérygiens
Autres noms courants: Mérou noir, mérou de Méditerranée, mérou brun de Méditerranée, mérou des provençaux, serran géant, mérou sombre

Le mérou brun appartient à la classe des poissons à nageoires rayonnées. Il est de grande taille, le corps est de forme ovale et très large avec une tête massive aux yeux proéminents. Son ouverture buccale est très large avec une mâchoire inférieure protubérante. Le mérou brun est facilement reconnaissable par sa couleur brune rougeâtre et par ses reflets jaunes et verts. Sa taille commune est d’environ 90 cm. S’il est approché doucement et sans bruit, le mérou va probablement vous regarder en flottant et battant des nageoires. Ce poisson peut se trouver tout autour des récifs, à la fois dans des eaux profondes et peu profondes, ce qui le rend accessible et facilement observable aux plongeurs de tous niveaux ! Le mérou brun est un hermaphrodite protogyne, c’est à dire que tous les mérous naissent femelles mais grandissent et se développent en tant que male.
Malheureusement, à cause de la pêche, cette espèce a diminué de 88% entre 1990 et 2001. C’est pourquoi les aires marines protégées, la pêche interdite et autres mesures de conservation sont si importantes pour protéger l’habitat de cette espèce.

4. Poulpe commun (Octopus vulgaris )

Famille: Octopodidés Classe Céphalopodes
Autres noms courants: Pieuvre, Châtrou, Minard, Baliga, Soaven et Morgaz, Satrouille, Satrou, Pofre, Polp, Ologarro

Le poulpe commun se trouve dans les eaux tropicales et tempérées du globe, dont la Méditerranée. N’allant pas plus profond de 200 mètres, il privilégie les eaux côtières et peu profondes.
8 tentacules, qui ont chacun deux rangées de ventouses lui permettent d’attraper ses proies et à les traîner sur des terrains rocheux.
Le poulpe se nourrit principalement de crustacés, de mollusques et de petits poissons mais il peut aussi engloutir tout ce qui est à porter de tentacule s’il a faim. Afin de se camoufler dans son environnement, il peut changer de couleur pour se protéger des prédateurs et pour chasser ses proies. Son changement de couleur est aussi une indication de ses changements d’humeur ! Ainsi le bleu traduit sa nervosité, une couleur pale (souvent blanche) indique son état de peur et de stress, enfin le rouge révèle sa colère. La saison de reproduction se déroule entre le printemps et l’été lorsque la femelle pond ses œufs et arrête de manger afin de les surveiller.
Le poulpe est principalement un animal nocturne se cachant dans sa tanière le jour, il faut donc être attentif et observateur pour pouvoir les voir parmi les rochers.

5. Murène commune (Muraea helena )

Famille: Murénidés Classe: Actinoptérygiens

La murène commune de Méditerranée possède un long corps serpentiforme et peut atteindre 1,5 mètre ! Sa nageoire dorsale se fusionne en nageoire caudale arrondie, se prolongeant jusqu’à l’extrémité postérieure du corps. En gardant les yeux bien ouverts, vous pouvez avoir la chance de l’observer sortant des fissures des récifs de Isola Bella. Sa peau visqueuse sans écaille est de couleur bleue à brune et forme de jolis motifs avec des taches jaunes. Comme beaucoup d’autres créatures marines, elle passe la journée à se cacher parmi les rochers, devenant plus active la nuit lorsqu’elle chasse. Son régime alimentaire est très varié incluant des poissons, des mollusques comme des pieuvres, des calamars, des seiches et des crabes. Vous la trouverez souvent ouvrant et fermant sa gueule mécaniquement, ce qui peut rendre la murène un peu sinistre ! Cependant ce mouvement est nécessaire pour elle, afin de capter suffisamment d’eau pour pouvoir respirer.

7. Flabelline mauve (Dardanus Calidus e Calliactis Parasitica )

Famille: Diogénidés / Hormathiidés Classe Malacostracés / Anthozoaires
Autres noms courants: Grand bernard-l’ermite / Anémone du pagure

Le grand pagure est un crustacé faisant partie de la superfamille des Paguroidea. Il est connus pour protéger son fragile exosquelette en se logeant dans des coquilles vides de mollusques. Vous pouvez facilement le trouver en association avec une anémone parasite. Celle-ci est attachée à la coquille du grand pagure, voyageant ainsi ensemble le long des fonds marins. Ils vivent en symbiose, ce qui veut dire que les 2 animaux bénéficient de l’association. Ils peuvent vivre l’un sans l’autre mais tirent tous les deux profits de la situation, cela s’appelle le mutualisme ; ils sont donc compagnons pour la vie ! En effet les tentacules de l’anémone parasite dissuadent les prédateurs, tandis que les restes de nourriture du grand pagure fournissent une source de nourriture. Lorsque la coquille deviens trop petite ou trop vieille, le grand pagure va transférer l’anémone sur sa nouvelle coquille.

6. Flabellina (Flabellina affinis )

Famille: Flabellinidés Classe: Gastéropodes
Autres noms courants: Planaire rose

8. Ver plat rose de Méditerranée (Prostheceraeus roseus)

Famille: Euryleptidés Classe Turbellariés
Autres noms courants: Planaire rose

Une autre célèbre petite créature peuplant les fonds rocheux de Isola Bella est le ver plat rose de Méditerranée. Sa beauté est non seulement dans son apparence mais aussi dans sa façon de se déplacer. En effet la planaire, de son autre nom, glisse gracieusement le long des fonds marins. Elle vit généralement sur les rochers, le long des tombants, sur les algues et les éponges et s’aperçoit entre 5 et 50 mètres. Elle peut grandir jusqu’à 3 cm, certaines peuvent être plus petites que votre ongle ! Elle a une forme ovale et plate d’un superbe rose avec de petite rayures blanches. A peine sortis de l’œuf elles ont la forme adulte même si en miniature ! A cause de la rapide disparition de la couleur rouge sous l’eau, ce ver peut apparaitre violet foncé, il faut donc se munir d’une torche afin de bien observé sa véritable couleur!

9. Oblade (Oblada melanura )

Famille Sparidés Genre Actinoptérygiens
Autres noms courants: blade

L’oblade est notre daurade préférée ! C’est un poisson avec un corps oblong, d’un gris bleuâtre argenté. Ce qui le rend facilement reconnaissable est une tache noire près de la queue. Généralement l’oblade mesure 20 cm et à Isola Bella vous pouvez apercevoir des familles entières évoluer en taille et en nombre. Cette espèce se reproduit entre avril et juin, vous pouvez donc avoir la chance d’observer des juvéniles au début de la saison de Sea Spirit. Vers la fin de notre saison, en octobre, ils sont sensiblement plus grands. Ils se nourrissent d’algues parmis les nombreuses espèce qui se trouve à Isola Bella. Les prairies de posidonie leur servent de refuge et ils sont visibles dans les zones peu profondes du parc marin, près de la surface. Même les Discover Scuba Divers ont donc la chance de les admirer !

10. Castagnole (Chromis Chromis )

Famille: Pomacentridés Classe Actinoptérygiens
Autres noms courants: Castagnole noire, petite castagnole, demoiselle bleue

La castagnole ou demoiselle bleue, possède un corps ovale comprimé latéralement et un œil assez large. Elle est de couleur marron avec des tâches dorées. Sa taille moyenne est de 13 cm. Ce poisson aime être en groupe, nageant autour des rochers, des récifs et parmi les herbiers marins, que l’on trouve en abondance dans le parc marin d’Isola Bella à Taormina. Vous pouvez les observez sur quasiment tous les sites de plongée. La femelle castagnole peut pondre jusqu’à 73000 oeufs ! Lorsqu’ils éclosent les jeunes castagnoles sont colorées d’un bleu électrique, cela est très beau à voir ! Pendant l’été on peut les observer en petits bancs.

11. Le chapon (Scorpaena scrofa)

Famille: Scorpénidés Classe: Actinoptérygiens
Autres noms courants: Grande rascasse rouge, scorpeno, badasco, escourpe, cappone, escorpe, capoun

Les chapons vivant dans le parc marin d’Isola Bella sont particulièrement petits. L’important à retenir, c’est qu’il possède des épines venimeuses qui le protègent des dangers. La taille commune des chapons que l’on observent à Taormina est d’environ 10 cm, les plus gros pouvant aller jusqu’à 30cm. Ce poisson apprécie les fonds rocheux, sableux et boueux situés à partir de 20 mètres et plus. Dans notre environnement de plongée, il est possible d’apercevoir les plus petits dans des zones moins profondes, à 1m de la surface. Ils peuvent donc être observés par tout le monde, même en pratiquant de la randonnée palmée. Le chapon a différentes couleurs, rouge, marron avec des taches blanches ou marron avec des taches noires. Entre les crevasses on peut aussi observer des petits chapons rouges avec des yeux légèrement plus grands tournant au blanc si on les observent avec une lampe.

12. Grande nacre (Pinna Nobilis)

Famille: Pinnidés Classe Bivalves
Autres noms courants: Nacre, jambonneau de mer, jambonneau hérissé, pinne noble, pinne géante

La grande nacre est le plus grand mollusque bivalve de Méditerranée et peut atteindre 120 centimètres. On peut l’observer dès 2 mètres sous la surface. Il est possible aussi d’en apercevoir parmi les herbiers de posidonies. Ce qui rend intéressante cette espèce, est qu’elle entretient une relation symbiotique avec un crustacé vivant entre ses valves. Lorsque ce dernier ressent une menace ou un danger, il prévient la grande nacre, peut être en rétractant ses pinces ou même en la pinçant. Par conséquent, la nacre se referme. Il a été démontré que le crustacé a un régime alimentaire similaire de son hôte et leur relation est donc basé sur le mutualisme. La coquille de la nacre est relativement fragile, et à cause de la pollution, cette espèce est très sévèrement menacée. Au parc marin d’Isola Bella, on s’aperçoit que la grande nacre est en difficulté. Ces dernières années, il y a eu une épidémie en Méditerranée causée par un agent pathogène appelé Haplosporidium pinnae. Ce dernier constitue une menace très sérieuse pour la survie de cette espèce. C’est une autre raison pour nous plongeurs, d’informer toute la communauté sur la conservation de notre monde sous-marin et de la façon d’agir.

13. Etoile de mer rouge (Echinaster sepositus)

Famille: Echinastéridés Classe Astérides

L’étoile de mer rouge possède cinq long bras situés autour d’un petit centre disque. Elle est de couleur rouge ou orange-rouge vif, ce qui la rend facilement reconnaissable de loin. Son diamètre se situe entre 10 à 20 cm. On peut la trouver généralement dans les coins peu profonds des sites de plongées, comme les rochers, les fonds sableux et boueux et dans les herbiers marins. Dans le parc marin d’isola Bella vous pouvez trouver des étoiles de mer rouge, orange et rose foncées.
Il est possible d’apercevoir aussi les étoiles de mer du genre Pentagonaster à des profondeurs majeures ainsi que des ophiures pendant les plongées de nuit.
Il est impressionnant de réaliser que lorsque l’on observe une étoile de mer, on est en train d’observer un animal préhistorique dont les fossiles ont révélés être datés de 450 million d’années.

14. Sabelle (Sabella penicillus)

Famille: Sabellidés Classe Polychètes
Autres noms courants: Sabelle paon

Si vous n’en saviez pas plus, vous penseriez regarder une fleur sous-marine accrochée au mur. Il s’agit en fait d’un animal, un ver ! Vous pouvez uniquement voir son panache branchial avec ses filaments. Le ver vit dissimulé à l’intérieur du tube en particules de sable fin ou de boue retenues par du mucus. Le tube se tient debout avec l’extrémité inférieure attachée aux rochers et l’extrémité supérieure dépassant du fond marin. Le panache branchial constitué de filaments sort du tube, filtrant les petites particules de nourriture. Ne vous approchez pas trop, le ver peut se sentir dérangé et retirera son panache aussitôt dans le tube ! La sabelle se trouve dans des eaux peu profondes dans beaucoup de nos sites de plongées et peut atteindre une longueur allant de 10 à 25 cm.

15. Faux corail (Myriapora truncata)

Famille: Myriaporidés Classe Gymnolèmes

Appartenant à la famille des myriaporidés, ce bryozoaire est appelé faux corail en raison de sa ressemblance avec le corail rouge. Cependant, il est de constitution beaucoup plus fragile. C’est une espèce coloniale avec des ramifications dichotomiques atteignant rarement 20 cm de diamètre et hauteur. Les rameaux sont de couleur rouge-orange vif. Contrairement aux polypes du vrai corail rouge qui sont blancs, les polypes de cette espèce sont de la même couleur que les rameaux.
La reproduction se déroule entre février et mars. Les colonies de faux corail s’ancrent sur des substrats rocheux, comme on peut le voir dans les zones peu profondes autour d’Isola Bella.
Vous pouvez observer cette espèce juste sous la surface de l’eau dans des zones ombragées à partir de 1 à 2 mètres. Sachez qu’ici aussi vous observez un animal!

VUOI DIVENTARE UN ISTRUTTORE PADI CERTIFICATO?
Contattaci per scoprire la prossima data disponibile per il nostro IDC a Taormina. Per te Pernottamento Gratuito per 16 giorni in Sicilia
OFFERTA LIMITATA

I nostri Corsi

Condividi:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Articoli correlati